top of page

AlgenScribe : l’ouverture vers les thérapies géniques et cellulaires

Dernière mise à jour : 5 janv. 2023

C’est dans un domaine très prometteur du secteur de la santé que se positionne AlgenScribe : celui de l’édition du génome et notamment pour ses applications dans les thérapies géniques. Ces technologies de biologie moléculaire ont été révolutionnées il y a dix ans par l’apparition du “ciseau génétique” (le Crispr/Cas9), découverte nobélisée en 2020. “Mais pour faire efficacement de la thérapie génique, il ne suffit pas toujours de disposer d’un ciseau moléculaire” explique Frédéric Zampatti, originaire de la vallée de la Roya et co-fondateur de la société.
“Pour réussir l’insertion d’un gène thérapeutique , il faut aussi souvent pouvoir amener de l’ADN donneur à proximité du site ciblé”. Jusqu’à présent, les technologies d’édition du génome n’expriment pas encore tout leur potentiel dans certains cas d’usage. Les technologies Algenscribe visent à favoriser le processus de recombinaison homologue par l’apport d’une matrice d’ADN donneur en grande quantité à proximité du site d’insertion tout en diminuant certaines mutations indésirables.
Des portes s’ouvrent ainsi sur les thérapies géniques et cellulaires et sur la bioproduction. Spécialiste de l’investissement et de l’accompagnement d’entreprises dans ce secteur, Frédéric Zampatti compte contribuer en Europe à une révolution qui est déjà en cours aux Etats-Unis. Pour cela il prévoit de procéder en 2023 à une levée de fonds en amorçage auprès d’un fonds institutionnel d’un montant d’1 à 1,5 million d’euros. De l’incubateur, il attend de la visibilité, une connexion avec l’écosystème et une identification des financements non dilutifs qui peuvent être accordées à son projet.





Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page